Organize and share the things you like.

qianjingsky

avatar

L’utilisation illégale des brouilleur de téléphone , souvent appelés dispositifs de protection de la vie privée (DPVP) ou dispositifs de brouillage des ondes radio (DBOR), qui brouillent le signal du GPS, augmente au Canada et partout dans le monde. Même si la possession et l’utilisation de brouilleurs sont illégales au Canada, l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) signale une augmentation du volume des importations de ces dispositifs. Le DPVP type est généralement mal conçu et mal fabriqué, ce qui fait qu’il a un impact sur une zone beaucoup plus vaste que prévu (la portée de la plupart des brouilleurs est de 100 m à 1 km, mais la portée réelle de certains peut atteindre 10 km). La prolifération de ces dispositifs peu coûteux pourrait nuire aux approches RNAV aux aéroports. De nombreux incidents mettant en cause des DPVP qui ont provoqué l’interruption de l’utilisation du GNSS en aéronautique sont survenus au Canada et dans d’autres pays. En voici quelques exemples : Aéroport de Newark. Vers la fin de 2009, des ingénieurs ont remarqué des interruptions ponctuelles quotidiennes dans la réception des capteurs de positionnement par satellite d’une nouvelle aide à la navigation de l’aéroport international Liberty de Newark (New Jersey). Pendant de nombreuses semaines, des pannes sporadiques du système de renforcement au sol (GBAS) du brouilleur gsm, qui se trouve à l’aéroport pour fournir des services d’approche de précision, sont survenues en raison du brouillage des radiofréquences (RF) causé par des sources inconnues. Une analyse a démontré que certains véhicules qui circulaient sur une autoroute située à proximité en étaient probablement la cause et, grâce à un équipement évolué de détection du brouillage et de nombreuses caméras de surveillance Un jour, il a donc ramené un brouilleur Haute puissance pour aider les élèves à se concentrer sur son cours. Un brouilleur qui empêchait les jeunes d’accéder à l’antenne Verizon, proche de l’établissement scolaire. Mais voilà, l’histoire n’a pas du tout plu à sa hiérarchie, ni aux parents. Verizon a appelé l’école en précisant qu’il y avait un problème avec l’antenne. L’administration a très rapidement trouvé le responsable : Dean Liptak. L’utilisation d’un brouilleur par le professeur a suscité la colère des parents. Comme le précise 10News, le média local, les élèves auraient été dans l’impossibilité de contacter le monde extérieur en cas de problème, notamment si une fusillade éclatait. En plus de brouiller les communications des portables, le dispositif peut causer des problèmes sur les fréquences de la police. Toutefois, nombreux sont ceux qui au regard des modules disponibles de détection périmétriques et volumétriques, se font fort d’en faire leur système d’alarme principal et d’ajouter le terme « sécurité » à la domotique. Loin de moi le fait de dire que je suis un expert en sécurité des biens mais j’ai quand même un peu d’expérience dans ce domaine, être parmi les premiers à souligner brouilleur bluetooth à chaque fois qu’il ne faut pas mélanger « torchons et serviettes » et que la domotique et l’alarme sont deux domaines bien différents. Je ne suis pas le seul à m’alarmer (humour) et à alimenter le débat sur ce genre de discussion que je vois de plus en plus fleurir sur les forums dédiés. Certains recouraient à ce système pour voyager en paix dans les transports publics. Désormais, il y a ceux qui enclenchent leur émetteur de brouillage d’ondes, dont la portée va de 10 à 30 m, juste pour le plaisir de voir leurs voisins enrager. Ces petits malins n’ont rien trouvé de mieux que d’utiliser ces appareils dans des trams ou des trains suisses et de filmer les réactions des personnes qui désespèrent de faire fonctionner leur portable. Des vidéos mettant en scène les victimes, qui s’époumonent en criant: «Allô, allô. Tu m’entends?» se sont ainsi retrouvées sur YouTube. L’Office fédéral de la Brouilleur d'onde fermeture voiture communication (OFCOM) n’apprécie guère ces performances. «L’an dernier, nous avons saisi une centaine de brouilleurs», avoue Caroline Sauser, porte-parole de l’OFCOM. Mais ce n’est que la pointe de l’iceberg, tant ces engins sont discrets et difficiles à localiser. «Ceux qui en possèdent risquent jusqu’à 100 000 fr. d’amende», ajoute Caroline Sauser. Les CFF sont eux aussi impuissants Brouilleurs GPS face au phénomène: «Le contrôleur ne peut pas déterminer pourquoi les portables ne fonctionnent pas», explique leur porte-parole, Reto Kormann. Il pourrait s’agir d’une panne du relais du réseau des wagons ou d’un dérangement de fournisseur d’accès. http://www.misspool.com/user/qianjingsky



Powered by: Pinclone Wordpress Pinterest Clone

Top